Slider

ITW : Le trac et autres surprises du mental chez les chanteurs 3/3

 

Pour parler de la confiance en soi dans la pratique du chant, j’ai invité Louny Bostok (psychologue et coach en santé relationnelle). Il entraîne les personnes timides ou maladroites à prendre confiance en elles et à maîtriser l’art de la conversation. Vous pouvez le retrouver sur http://la-conversation.com.

1/ Comment un chanteur peut-il faire pour accepter sa voix sans accepter ses limites ?

Je ne suis pas un spécialiste de la voix. Je dirais simplement que cette connaissance de sa propre voix est une première étape essentielle. Pour accepter sa voix, il faut surtout chanter, encore et encore, afin de s’y habituer et chanter enc.  La deuxième étape serait de chanter encore et encore pour s’habituer et de s’exposer aux autres petit à petit dans un cadre sécurisé et bienveillant.

2/ A ton avis quels sont les points techniques qu’un chanteur doit maîtriser pour arriver à un niveau de confiance en lui correct ?

Haha, cela sort de mon champ d’expertise, je peux simplement donner une ou deux idée(s) générale(s) !

Fondamentalement, gagner confiance en soi, c’est d’abord apprendre à mieux se connaître, et pour un chanteur c'est  connaître particulièrement son corps et le fonctionnement de sa voix. Car c’est à partir d’une bonne estime de soi, équilibrée et réaliste qu’on peut s’entraîner efficacement. Ensuite, il faut bien sûr prendre soin à tout moment d’adopter le bon état d’esprit ! Et si je me souviens bien, cela coïncide avec les trois piliers de la méthode Vocal Mastery Success ®.

Mais attention tout peut arriver d’un point de vue technique (un rhume, une aphonie, une perte de concentration, etc). Il ne faut pas se laisser abattre pour autant et une forte confiance en soi permet de surmonter ces difficultés pour s’améliorer jour après jour.

3/ Quel est le rapport en créativité et confiance en soi ?

C’est un rapport relativement indirect mais il existe quand même un lien très fort !

Quelque soit la situation, avoir une bonne confiance en soi protège de l’anxiété et permet de se sentir globalement plus serein.  Cette sérénité est très précieuse ! C’est grâce à elle qu’on peut garder l’esprit ouvert au lieu de se replier sur soi. Ainsi, on est davantage curieux, on explore beaucoup plus, l’inspiration vient plus facilement. C’est la recette d’une créativité prolifique !

Ensuite, la confiance en soi permet tout simplement de s’affranchir en partie du besoin d’approbation. On va avoir suffisamment d’aisance pour faire ses propres choix, être moins conformiste, être moins dans l’amour des modèles préétablis.

4/ Au delà de la technique vocale pourquoi est-il si difficile pour un chanteur de trouver son style propre, s’il n’a pas confiance en lui ?

Cela revient à ce que l’on disait à l’instant, manquer de confiance, c’est avoir besoin de l’approbation des autres pour se sentir acceptable, c’est donc s’en remettre à leur vision du monde, à leurs critères de jugement pour s’autoévaluer soi-même. Cette dépendance est à l’opposé d’une attitude de distinction.

5/ Pour gagner en confiance lorsque l’on chante est ce qu’il est préférable de jouer un rôle ou d’être pleinement soi-même ?

C’est une très bonne question, que je me pose moi-même. Je n’ai pas assez d’expérience pour y répondre, si la réponse existe. A ce stade de ma réflexion, et d’après les profils que j’ai rencontrés, je dirais que cela dépend vraiment des personnalités et qu’il ne faut pas appliquer la même méthode froide et rigide à tout le monde.

Il existe en psychologie une grande problématique autour des rôles sociaux. Elle pose la question de savoir si il existe quelque part, dans l’abstraction, un véritable Soi, ou si, puisque nous sommes toujours inscrits dans une réalité sociale particulière, nous sommes tous en permanence en train de jouer un rôle (le rôle de l’enfant, de l’élève, de l’étudiant, le rôle du mari/de l’épouse, du père/de la mère, le rôle de l’artiste, etc.). Cette deuxième hypothèse expliquerait pourquoi les personnes agissent aussi différemment selon le contexte et pourquoi les comportements sont si manipulables en modifiant l’environnement.

Peut-être qu’il faudrait plutôt se demander quel est le meilleur rôle à jouer et comment s’assurer qu’on le définisse consciemment avec un bon équilibre, à la fois au regard des exigences sociales, mais aussi pour soi-même, en autonomie, et dans l’alignement de ses valeurs personnelles.

6/ Concernant la dimension psychologique, quels sont les points essentiels qu’un chanteur devrait apprendre pour améliorer sa confiance en lui ?

  1. D’abord, il faut comprendre toute l’importance de la confiance en soi. Elle détermine tant de choses, de notre humeur à nos trajectoires personnelles. Ce premier point est motivant,il aide à considérer la confiance en soi comme un véritable atout à ne pas négliger.
  2. Ensuite, la confiance en soi peut être forte ou faible, stable ou instable. Le mieux étant évidemment qu’elle soit forte et stable. Mais je conseille surtout de toujours fonder sa confiance en soi sur des éléments factuels, objectifs, solides. Parfois, je jette une feuille de papier chiffonnée dans ma corbeille à papier comme un vrai basketteur et je me sens invincible ! Mais il faut remettre les choses à leur juste place. Ni se rabaisser, ni se surestimer.
  3. Enfin, et c’est le coeur de mon métier, je n’insisterai donc jamais assez là-dessus, il est primordial de bien s’entourer. Peu importe vos performances actuelles.Vous avez un potentiel et avec de la volonté vous pouvez prendre un immense plaisir à chanter ou même atteindre l’excellence selon ce que vous souhaitez accomplir. Tout cela à une condition : avoir le bon état d’esprit ! Et cet état d’esprit, sur le long terme, est principalement façonné par l’entourage. Comme le disait le président John Kennedy, “L’art de la réussite consiste à savoir s’entourer des meilleurs.” il faut entendre le mot meilleur à la fois au sens de la performance, mais surtout au sens de la bienveillance. En fait, la qualité de nos relations reflète toujours la qualité de nos vies ! Lorsqu’on a une passion à vivre, il faut se constituer ce que j’appelle un Cercle d’or, c’est-à-dire un petit groupe de proches loyaux et dévoués qui s’entraide mutuellement avec une grande intelligence sociale. C’est la condition sine qua non pour adopter le meilleur état d’esprit possible et libérer tout son potentiel !

 

7/ Quels seraient les conséquences pour un chanteur qui aurait une confiance totale en lui ?

Ce serait magique pour lui car il n’aurait plus de limite ! Que ce soit une bonne chose ou non est un autre débat, mais toutes ces croyances limitantes s’évaporeraient ! Il n’aurait plus aucun mal à monter sur scène, il s’y sentirait totalement chez lui. Et il pourrait mettre toute son énergie au service de sa voix, de sa chanson et de son public ! Sa technique, même imparfaite, ne pourrait que s’améliorer avec un accompagnement de qualité.

8/ Pratiquer le chant peut il être un moyen pour développer sa confiance en soi ?

Absolument ! D’ailleurs je sais que les coachs vocaux représentent bien plus qu’un formateur pour leurs élèves ! Certains préfèrent recourir à un spécialiste pour développer leur confiance en eux et je les comprends. Mais je suis convaincu qu’une majorité d’élèves espère aussi apprendre à s’affirmer à travers le chant, qui est une forme d’art magnifique. Non seulement ils y parviennent, mais dès qu’ils prennent le micro, à travers la force de leurs parole, ils permettent très souvent aussi aux membres de leur public de trouver lui-même la force de se lever chaque matin et de croire en eux !

 

Retour à la partie 1

Retour à la partie 2


Sylvère Ferga